Followers

Thursday, January 19, 2017

Le peuple AMAZIGH du MAROC

Mon dernier séjour au Maroc [Journal du Maroc (en anglais)] a suscité un certain nombre de réflexions concernant la culture amazighe (berbère). 

Le peuple AMAZIGH du MAROC

1-Le Maroc est le pays d'Afrique du Nord avec le plus grand nombre de berbérophones (environ 40%). Depuis 1994, le Royaume du Maroc a adopté le Tamazight [ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ] (langue berbère) comme 3ème langue nationale avec l'arabe et le français. Cette langue est maintenant enseignée dans les écoles marocaines.
Aujourd'hui, tous les lieux publics affichent le Tamazight au même titre que les deux autres langues.


2-Les tribus berbérophones du Maroc se répartissent selon les zones montagneuses suivantes :
  • Le Rif
    Le Moyen Atlas
    Le Haut Atlas
    L'Anti Atlas
    Le Sud marocain.
3-Les principales tribus marocaines sont les suivantes :
  • Les Branes: nord-ouest de Taza
    Les Chleuhs [ⵉⵛⵍⵃⵉⵢⵏ,Ichelhiyen] : sud du Maroc
    Les Rifains [ⵉⵔⵉⴼⵉⵢⵏ, Irifiyen] : région du Rif, au nord du Maroc 
    Les Glaouas : Haut Atlas
    Les Draoui (pl.Draoua) : vallée du Drâa
4-Le Tifinagh classique [ⵜⵉⴼⵉⵏⴰⵖ] (alphabet libyco-berbère préservé par les Touareg.pl/Targui.sg) a été simplifié en néo-Tifinagh et comporte 33 signes. Il est enseigné dans les écoles primaires marocaines depuis 2003 [Tifinagh]

5-L'alphabet Tifinagh est composé de points, cercles et lignes. Il s'agit vraisemblablement d'une source supplémentaire confirmant l'usage du signe géométrique dans l'iconographie amazighe.

6-Il est à retenir que l'hypothèse des Tifinagh, comme étant une forme d'écriture indépendante datant de l'ère antique des Garamantes du Fezzan, expliquerait la raison pour laquelle elle a été conservée par les Touareg du Sahara (tribu matriarcale, où les hommes sont nomades et les femmes plutôt sédentaires). Les recherches entreprises dans ce domaine sont très certainement à suivre avec intérêt. Les dessins ou gravures préhistoriques seraient d'ailleurs à l'origine de cette écriture libyco-berbère.
--> A l'heure qu'il est, il est toutefois admis que le Tifinagh est un alphabet sémitique vraisemblablement issu du phénicien.

7-Le signe Z [] est un symbole culturel important pour le peuple Amazigh. Dans la langue amazighe, le Tamazight [ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ], l'aphabet tifinagh transcrit ainsi AmaZigh [ⴰⵎⴰⵣⵉⵖ] / pl. ImaZighen [ⵉⵎⴰⵣⵉⵖⵏ], on constate que [ⵣ,yaz] se situe au cœur du mot). Ce signe est l'élément décoratif des murs des tours d'une des Kasbahs de la vallée d'Aït-Benhaddou, sur la route de Telouet.
Revêtu de couleur rouge-sang, il se retrouve au centre du drapeau berbère. Ce symbole identitaire possède une autre connexion dans ce qu'il est convenu d'appeler l'étoile berbère, composée des signes X [yax] et I [n, yan]. En pays chaoui, on le retrouve dans les ouvertures de la guelâa (grenier collectif) ou dans l'orfèvrerie. 

8-L'étoile amazighe  est figurée ici:  
9-Cette croix a été vue sur un plateau de cuivre du musée des arts marocains de Marrakech à l'intérieur d'une étoile de David. Une composante fort intéressante attestant d'une profonde identité juive liée à la culture Amazighe. Après avoir fait remarquer cette double figuration, la personne interrogée a confirmé le lien étroit représentant les racines de la culture marocaine d'aujourd'hui.

10-Le signe Z peut également prendre la forme stylisée:
Ce signe se compose de deux moitiés de carré s'opposant l'une à l'autre et d'un trait vertical. Sur un plan de symbolique universelle, le trait vertical est celui de l'axe du monde ; le carré délimite le périmètre terrien. On peut donc y voir un homme aux bras tendus vers le ciel et dont les pieds sont ancrés au sol. On sait par ailleurs que le terme 'amaZigh' veut dire 'homme libre'. On comprend mieux alors toute la signification symbolique que ce signe transmet par sa simple image.
(Il est bon de noter au passage l'existence de ce signe sur l'un des masques de la tribu des Dogons au Mali). 
Masque Dogon kanaga du Mali.
11-Le drapeau berbère moderne : le bleu représente les mers (océan Atlantique et Méditerranée) et l'azur du ciel ; le vert est celui de la terre nourricière  au nord de l'Atlas; le jaune est celui du sable du désert ; le signe Z (yaz) est rouge, signe du sang, sève de la fierté et de la pérennité des « hommes libres ».

12-La Kasbah du sud marocain désigne un village ou une construction fortifiée berbère construite en pisé.
Casbah-Architecture du sud
Kasbah d'Aït-Benhaddou, site UNESCO- (photo prise en janvier 2017).
13-Un agadir (pl.igudar) est un grenier collectif fortifié du sud marocain, terme berbère qui est à l'origine du nom de la ville d'Agadir

14-Tamazgha [ⵜⴰⵎⴰⵣⵖⴰ]est le terme qualifiant les contrées des Imazighen allant de Canaries à l'Egypte, et couvrant au sud, la Mauritanie, le Mali et le Niger.

15- Marrakech a été la capitale berbère de la dynastie des Almoravides [ⵉⵎⵔⴰⴱⴹⵏ,Imrabden].
En 711 de notre ère, le général Tariq Ibn Ziyad à la tête d'une armée berbère, se lance à l'attaque de l'Espagne en franchissant le détroit depuis Ceuta. Le nom de Gibraltar dérive de cet épisode (arabe : jebel el-tariq, 'la montagne de Tariq').

Christian Sorand
Réflexions écrites au retour d'un voyage au Maroc,
janvier 2017.

English links :

Bibliographie :
Musée berbère, catalogue des éditions Jardin Majorelle, ISBN : 978-9954-36-556-4

1 comment: